S'informer

Le directeur des finances : un acteur majeur de la gouvernance


UN ENTRETIEN AVEC STÉPHANE ARSENAULT, CHEF DE LA DIRECTION FINANCIÈRE CHEZ HÉROUX-DEVTEK

04/01/2017

jermanLes entreprises ont des structures de plus en plus complexes. Elles sont éclatées en réseaux, elles font des affaires  à l’international, elles évoluent dans un environnement changeant et plus compétitif dans lequel le chef des finances doit, à chaque fois, faire sa place et répondre à des attentes de parties prenantes toujours plus nombreuses et diverses. La gouvernance étant ainsi une matière en constante évolution, quelles sont les pratiques concrètes à adopter en tant que chef des finances?

C’est sur ce thème que nous nous entretenons aujourd’hui avec Stéphane Arsenault, CPA, CA et chef de la direction financière chez Héroux-Devtek, la troisième plus importante entreprise de trains d’atterrissage à l’échelle mondiale.

Lambert Jerman – Chez Héroux-Devtek, vous avez connu bien des transformations. Pouvez-vous donner une image plus claire de celles-ci et comment vous vous êtes adaptés?

Stéphane Arsenault
Stéphane Arsenault

Stéphane Arsenault – Héroux-Devtek est une compagnie québécoise publique avec plus de 70 ans d’expérience dans le domaine de l’aérospatial. Nous sommes actifs au Canada, aux États-Unis ainsi qu’au Royaume-Uni avec 1 400 employés dans plus de 14 usines réparties dans ces différentes régions. Héroux-Devtek connaît une croissance très marquée durant ces dernières années : nous avons fait une acquisition au Royaume-Uni en 2014 et nous avons atteint 400 millions de chiffre d’affaires dans le dernier exercice financier. Même si l’entreprise est de cette taille, nous devons quand même faire face à tous les requis d’une grande compagnie de plusieurs milliards de chiffre d’affaires et de grande capitalisation boursière dans le secteur de l’aérospatial, un domaine très dynamique et en croissance. Dans ce contexte, le chef des finances occupe un rôle de promoteur  de la gouvernance. C’est la personne au sein de l’entreprise qui maîtrise tout le langage financier, les aspects organisationnels et de façon plus importante, les différentes contraintes auxquelles l’organisation doit faire face d’un point de vue légal, réglementaire et quant à l’évolution de ses marchés. Tout cela en tenant compte de la gestion des risques. Aussi, le chef des finances est la référence tant d’un point de vue interne qu’externe de l’organisation.

LJ – En tant que chef des finances, comment intervenez-vous dans la gouvernance?

SA En premier lieu, le chef des finances occupe le rôle de représentant de l’entreprise. Il doit donc bien faire connaître l’entreprise ainsi que les marchés et les enjeux dans lesquels elle agit. En deuxième lieu, il doit bâtir une relation de confiance de plus en plus solide avec les différentes parties prenantes à travers le temps. Évidemment, des résultats qui correspondent aux attentes initiales permettent justement de bâtir cette confiance. L’autre grand rôle touche à la promotion auprès des différentes parties prenantes, plus précisément auprès des investisseurs et des analystes, afin de combler les besoins de financement de l’entreprise. Le chef des finances doit également faire preuve de transparence. Comme vous le savez, Héroux-Devtek est une compagnie publique; certaines informations sont divulguées sur le marché et d’autres ne le sont pas. Il doit donc être très diligent pour respecter les cadres de la réglementation.

LJ À quoi ressemble une journée typique avec les investisseurs?

SA Il peut s’agir d’une journée concentrée de 8 h à 17 h, par exemple, durant laquelle des rencontres sont organisées avec différents investisseurs et courtiers. Les rencontres sont organisées toutes les heures. On doit alors s’adapter heroux-devtekrapidement à l’interlocuteur : certains ne connaissent pas beaucoup le domaine de l’aérospatial ou l’entreprise de façon détaillée et d’autres en revanche connaissent très bien le secteur. En peu de temps, il est essentiel de faire passer son message en ciblant les informations publiques et décisives pour à la fois susciter l’intérêt de l’interlocuteur et lui fournir les informations nécessaires pour sa prise de décision.

LJ Vous discutez donc avec de multiples partenaires. Comment savez-vous jusqu’où vous pouvez vous engager avec eux?

SA J’ai moi aussi un patron, c’est-à-dire le DG de l’entreprise et le conseil d’administration. Mon mandat est donc délimité avec le DG et le conseil d’administration ultimement. Nous allons être en mesure de conclure une transaction en tenant compte des règles et des procédures mises en place dans l’organisation. En somme, nous gérons un très grand nombre de dossiers de réclamations et de négociations ou de nouveaux contrats avec les clients ou fournisseurs dans un cadre bien délimité.

LJ Au final, quelles sont les compétences clés du chef des finances?

SA Le premier élément est lié  à la multitude des dossiers sur lesquels nous travaillons et qui couvrent différents domaines comme la fiscalité, la réglementation, la conformité, le financement, l’investissement ou la négociation avec les trainstierces parties. La capacité du chef des finances de s’adapter aux différents interlocuteurs, qui sont parfois très qualifiés dans différents domaines, est donc très importante. On doit aussi réussir à aligner les requis de la gouvernance, tant à l’interne qu’à l’externe, sur les différentes fonctions de l’entreprise. Le chef des finances a non seulement un rôle informationnel avec l’externe (on émet des états financiers qu’on approuve), mais aussi celui d’assurer que la gestion des risques de l’entreprise est bien couverte et gérée. C’est ainsi que toutes les conditions gagnantes et essentielles pour assurer le développement et la croissance de l’entreprise sont réunies.

LJ Merci beaucoup, Stéphane, pour cet entretien. Il permet de bien saisir la pluralité des compétences que le chef des finances doit posséder dans le cadre de son travail au quotidien et de clarifier les enjeux importants auxquels il est confronté.

Cet entretien est le deuxième d’une série qui nous permet d’étudier le rôle des directeurs des finances « en pratique ». Dans le premier entretien, nous vous proposions une rencontre avec M. Donald LeCavalier, vice-président principal aux finances de TC Transcontinental.



Laisser un commentaire