Découvrir

Le passage de la centralisation à la décentralisation

Le passage de la centralisation à la décentralisation Édition abonnés


Un dangereux balancier

Cet article est disponible gratuitement pour les abonnés ou à l'achat à l'unité.
 

L’ouverture au marché international est de plus en plus un incontournable chez les entreprises. En franchissant ce pas nouveau qu’est l’internationalisation de l’entreprise, une question se pose : quelle structure organisationnelle doit-on prioriser? La centralisation ou la décentralisation?

Dans notre dossier « International : les affaires sans frontières », publié dans la dernière parution de Gestion, David Pastoriza, professeur agrégé au Département d’affaires internationales de HEC Montréal, dresse le portrait de deux cas (Philips et Panasonic) qui mettent en exergue la complexité de cette décision. De ces études de cas, le professeur Pastoriza soulève trois leçons à retenir. Un article à lire, si l’international vous intéresse!

 

Cliquez sur l’image pour agrandir

Le passage de la centralisation à la décentralisation

L'accès à la totalité de cet article est protégé.
Le passage de la centralisation à la décentralisation un dangereux balancier


Laisser un commentaire