Découvrir

L’atout qu’il vous manque : les connaissances en finance

L’atout qu’il vous manque : les connaissances en finance


Il y a un net bénéfice à savoir ce qu’est le bénéfice net!

13/06/2017

L’amortissement ne désigne pas uniquement la fonction qu’accomplit la suspension de votre voiture. En tant que gestionnaire, vaut mieux éviter de l’apprendre en réunion, de la bouche d’un patron! Si vos connaissances en finance et en comptabilité sont moins qu’avancées, vous auriez donc sans doute avantage à les aiguiser. Cela est plus simple – et payant – qu’il n’en paraît.

École des dirigeantsC’est du moins ce qu’explique Richard Ruback, un professeur à la Harvard Business School. Selon lui, connaître le langage et les bases de la finance permettent aux gestionnaires d’avoir plus de succès, même si ces connaissances ne leur sont pas directement utiles dans leurs tâches quotidiennes.

Les raisons sont multiples. D’abord, ce savoir leur permet de mieux exprimer la validité de leurs idées et de leurs projets auprès des décideurs, qu’il s’agisse de la direction ou de potentiels investisseurs. Pourquoi? Parce qu’ils sauront alors parler de coûts, de revenus, de frais généraux et d’autres flux de trésorerie, des réalités qui sont, parfois presque littéralement, le pain et le beurre d’une entreprise.

Et quand ce sont plutôt les patrons qui désirent parler avec un gestionnaire de questions reliées à la finance, celui-ci peut solidifier sa crédibilité en utilisant le même langage qu’eux. Savoir parler de finance est souvent un prérequis pour avoir sa place à la table stratégique.


LIRE AUSSI : Comment « optimiser » la fonction finance?


Un gestionnaire à l’aise en finance sera également un meilleur vendeur, qu’il s’agisse de convaincre des clients d’acheter son produit, ou de faire appel à ses services. Mis simplement, il aura de meilleures chances de les convaincre s’il saisit leurs enjeux financiers. Il pourra alors leur montrer que sa solution est la meilleure du point du vue des coûts, du rendement, des délais de paiement, ou de tout autre facteur financier, selon ce qui leur importe.

L’atout qu’il vous manque : les connaissances en finance

Toujours plus important

Déjà en 2000, l’auteur américain Dennis J. Cohen notait dans un article pour le Project Management Institute qu’il devenait toujours plus important pour un gestionnaire de projet d’être habile avec un ensemble de notions financières. Pour Mark DeFond, un professeur à la USC Marshall School of Business, il est aujourd’hui même difficile d’imaginer un gestionnaire [Lien 3], peu importe l’industrie, exceller dans son rôle sans avoir de connaissances en finance et en comptabilité, et sans pouvoir lire et comprendre un bilan.

Apprendre le jargon et savoir jongler avec les chiffres est évidemment une bonne manière de s’approprier les outils nécessaires à évaluer les projets que l’on vous présente, si vous êtes gestionnaire, et à mieux gérer ceux qui sont sous votre gouverne. Plus un gestionnaire avance dans sa vie professionnelle, plus il sera important pour lui de pouvoir comprendre un budget pour mieux le gérer.

Et comme un gestionnaire travaille dans une entreprise, il n’agit pas en solitaire. La maîtrise de concepts financiers de base lui permettra donc également de communiquer plus efficacement notamment avec ses collègues du département de la comptabilité. Au final, vous ne perdrez peut-être pas votre emploi si, durant une conversation de cafetière, vous présumez que « BAIIDA » est le nom du nouveau spectacle du Cirque du Soleil. En revanche, votre carrière pourrait rapidement plafonner. Il y a un net bénéfice à savoir ce qu’est le bénéfice net!



Laisser un commentaire