Agir

Question de goût, réponses à donner!


Que dire à un employé quand la tenue vestimentaire ne convient pas?

06/06/2017

Tous les goûts sont dans la nature, nous apprend-on. Soit! Mais dans un contexte d’affaires, la tenue vestimentaire a, selon les contextes particuliers, quand même son importance, qu’on le veuille ou non. Dans le cas d’une entreprise qui possède un code vestimentaire, la question est généralement vite réglée : on respecte, ou pas, ledit code. C’est binaire et assez facile à trancher! Mais dans le cas où de telles lignes directrices n’existent pas, le gestionnaire aura peut-être à intervenir à l’égard de l’accoutrement de l’un de ses employés. Situation délicate et potentiellement piégeuse, on en conviendra tous. Vêtement inadéquat ou trop révélateur, comment faire face à une telle situation?

Du doigté, encore du doigté, toujours du doigté!

Quelques pistes nous sont à cet effet suggérées par Amy Gallo dans son article « How to Give an Employee Feedback About Their Appearance », publié sur le site Internet de la Harvard Business Review. Le gestionnaire aux prises avec une telle situation devrait sMulti-ethnic young creatives in a business meetinguivre les précieux conseils suivants.

  • D’abord se questionner! La mode, c’est une affaire essentiellement subjective! Il convient donc, avant d’intervenir auprès de l’employé, de s’interroger sur la cause du malaise. Est-ce que le vêtement, ou l’ensemble de l’œuvre, remet en cause la performance de l’employé ou sa crédibilité? Y a-t-il eu des commentaires informels ou des plaintes formelles émanant de la clientèle ou des collaborateurs? Le problème serait-il davantage lié à votre perception de ce qui est convenable ou pas? Vous seul avez la réponse à cette importante dernière interrogation!
  • Surmontez le malaise! La situation pourra vous rendre inconfortable. Mais il convient de mener la discussion sur le registre de l’objectivité, plutôt que sur celui de la subjectivité. Peut-être aurez-vous droit à une réplique émotive en provenance de l’employé visé. Ramenez le tout à votre responsabilité de gestionnaire et à votre préoccupation quant au succès de vos employés, y compris son succès;
  • Préparez-vous! Visualisez la conversation à venir, affûtez vos arguments et axez ces derniers sur des raisons d’affaires. Plutôt que de mitrailler votre employé quant à ce que l’on doit porter ou pas, ce qui est décent ou non, faites plutôt valoir à quel point une tenue plus appropriée peut contribuer à l’amélioration de ses relations à l’interne et à l’externe;
  • Prenez la part de responsabilité qui vous revient. Si vous jugez que vous avez à intervenir, c’est là le signe de l’existence d’un certain flottement, sinon d’un flottement certain, quant à la tenue vestimentaire. Reconnaissez la chose, et faites en sorte de clarifier vos attentes à cet égard. Mettre le service des ressources humaines dans le coup n’est une vilaine idée également!
  • Soyez ouvert à la discussion. Le vêtement, miroir de l’âme? La tenue vestimentaire de votre employé traduit peut-être un malaise ou une situation difficile vécue par ce dernier. Laissez la personne vous expliquez ce qu’elle ressent par rapport à la situation problématique, et discutez de la chose avec elle;
  • lingeN’en faites pas tout un plat! Il ne s’agit que de vêtements, après tout! La discussion n’est pas une remise en cause de la compétence de votre employé, ni de sa personnalité, mais davantage une mise au point par rapport à une situation donnée. Terminez en réaffirmant votre confiance en votre employé.

Et surtout, gardez à l’esprit que la manière dont vous traiterez la situation sera analysée et critiquée par le principal intéressé, mais également par tous les employés (les nouvelles vont si vite en organisation!). Assurez-vous donc d’enfiler l’aiguille avec délicatesse, tout en gardant un certain aplomb!



Laisser un commentaire