Agir

Le pouvoir des indicateurs comportementaux pour optimiser la performance

Le pouvoir des indicateurs comportementaux pour optimiser la performance


Pour être performant en entreprise, vous devez arrimer l’art du savoir-faire au savoir-être

27/06/2017

Dans votre organisation, les gestionnaires accompagnent-ils de façon optimale leurs équipes pour les aider à atteindre leur plein potentiel et ainsi maximiser la performance de l’entreprise? Si votre réponse est négative, il est temps pour vous de découvrir le pouvoir des indicateurs comportementaux appelés « Key Behavioral Indicators (KBI) ».

La maîtrise des « bons comportements »

Le pouvoir des indicateurs comportementaux pour optimiser la performanceMême à notre ère technologique, l’être humain demeure un allié essentiel à la performance. La plupart des entreprises ont tendance à se concentrer principalement sur les processus et les technologies. Mais rappelons-nous que, peu importe l’époque, derrière toute évolution, c’est l’humain qui gère, soutient et tire profit des innovations. Utiliser les indicateurs comportementaux KBI, c’est se donner l’occasion de miser sur l’élément au cœur des entreprises: l’humain. C’est lui le générateur de performance.

Pour générer de la performance en entreprise, il faut s’assurer d’être conditionné aux « bons comportements », tel un athlète qui s’entraîne pour gagner aux Jeux Olympiques. Les KBI permettent de mesurer les différentes facettes des connaissances et des comportements d’un gestionnaire proactif et efficace. L’ensemble de ces indicateurs donne un portrait des meilleures pratiques de gestion à adopter au quotidien.

Un point de départ à l’amélioration

Comme gestionnaire, vous devez toujours vous poser la question: adoptez-vous les meilleures pratiques pour gérer de façon optimale votre industrie, qu’elle soit 4.0 ou pas ? La mesure des KBI vous permettra de brosser un portrait quant aux habiletés et aux compétences techniques et humaines des gestionnaires de votre organisation. Cette évaluation sera le point de départ d’une démarche d’amélioration qui vise à parfaire les aptitudes de gestion pour ensuite optimiser la valeur ajoutée de ces gestionnaires afin de générer la performance opérationnelle visée.

Reprenons la comparaison avec l’athlète qui mesure ses performances physiques de départ à l’aide de différents indicateurs. Ce sportif de haut calibre devra réévaluer ces indicateurs au fur et à mesure de son entraînement afin d’atteindre les résultats souhaités. Les KBI permettent de mesurer les bons comportements, donc ils offrent la possibilité d’engendrer des améliorations. Notez bien : ce que vous ne mesurez pas, vous finirez par l’oublier.


LIRE AUSSI : Tout est question de mesure! — Avez-vous les bons outils pour mesurer la performance de votre organisation?


Faire évoluer le rôle du gestionnaire

Ces indicateurs comportementaux (indice d’habiletés de gestion, indice d’état personnel, indice décisionnel, indice de supervision active, etc.) permettent à vos gestionnaires, et de surcroît, à votre entreprise, de se développer de façon durable.

Règle générale, le gestionnaire se sent plus à l’aise avec l’aspect technique de son rôle. Un gestionnaire en changement doit ajouter la composante humaine à sa gestion et ainsi trouver l’équilibre entre la technique et la dynamisation de la mobilisation humaine, car c’est cette dernière qui permettra de réduire l’écart entre la performance réelle et le potentiel de l’organisation.

Le rôle de l’encadrant ou du gestionnaire n’est pas nécessairement toujours bien vu dans certaines organisations. Il faut transformer le modèle du chef « critiqueur » qui veut prendre les gens au piège par un modèle de leader présent pour son équipe, désireux de la faire évoluer. Ce coach doit être capable de bien soutenir son équipe, la motiver et l’orienter par rapport aux forces et aux faiblesses de chacun.

Pour être performant en entreprise, vous devez maîtriser l’art d’arrimer le savoir-faire au savoir-être. Pour adopter les meilleures pratiques, en complément à de la formation, une approche de coaching individualisé permet un accompagnement dédié et personnalisé dans le changement de comportement, et ce, de façon durable.

Le pouvoir des indicateurs comportementaux pour optimiser la performance

Résultats de l’amélioration de la gestion de la performance

À l’aide du coaching et des KBI, l’application des meilleures pratiques de gestion au point d’exécution aura un impact significatif:

  1. Amélioration des KPI (indicateurs de performance) et des KFI (indicateurs financiers), permettant à l’entreprise de croître économiquement;
  2. Mobilisation des employés qui se sentent impliqués et engagés, ceux-ci faisant partie de la solution au quotidien;
  3. Augmentation de la disponibilité hiérarchique: lorsque chaque employé joue mieux son rôle à chaque niveau dans l’organigramme, les gestionnaires n’ont plus à « compenser ». Chacun réalise mieux ses tâches et engendre un meilleur rendement.

Et vous, que faites-vous pour améliorer les habiletés de gestion de vos gestionnaires et atteindre le plein potentiel de votre organisation ?



Laisser un commentaire