Agir

Pourquoi investir en santé psychologique au travail améliore la performance?

Pourquoi investir en santé psychologique au travail améliore la performance?


Optimisez l’efficacité de vos opérations en misant sur santé psychologique de vos employés!

12/04/2017

Il fait partie du sens commun de penser que des employés heureux sont plus productifs. Qui n’a pas vécu personnellement l’incapacité à travailler en raison d’une anxiété trop grande ou d’une déprime ponctuelle? Ou encore, être d’une efficacité incroyable émanant d’une sensation de bien-être et de sérénité? Nos expériences personnelles de même que notre intuition peuvent nous amener à appuyer la « thèse de l’employé heureux et productif », sans compter qu’un certain nombre de recherches le confirment également : une meilleure santé psychologique est liée à une meilleure performance au travail! Et pas seulement en raison d’une diminution de l’absentéisme, mais bien de la contribution supérieure des employés en bonne santé. En effet, dans les dernières décennies, les recherches ont étudié sous divers angles cette question et il existe bel et bien une corrélation entre santé et performance¹.

quote-noir-left …ne pas s’intéresser à la santé psychologique des employés signifie passer à côté des retombées qu’elle peut générer pour votre organisation. quote-noir-right

Dans un contexte où la fonction RH doit fonder ses interventions sur des données probantes, nous sommes sur la bonne voie pour justifier la mise en place d’un programme d’amélioration de la santé psychologique au travail : « Augmentons la santé de nos employés et ils seront plus performants! ». Pourtant, plusieurs organisations tardent à investir en ce sens.

Pourquoi investir en santé psychologique au travail améliore la performance?De fait, il semble subsister des interrogations chez les décideurs sur les bénéfices de la santé psychologique pour améliorer la performance. Ainsi, il est fort probable qu’un argumentaire précis soit requis pour convaincre les membres de votre organisation d’investir afin de promouvoir le bien-être des employés. Pour étayer une analyse des bénéfices pour l’organisation (business case), il sera certainement nécessaire d’expliquer concrètement de quelle façon la santé psychologique améliorera la performance. À cet effet, l’intuition pourrait soit nous manquer ou nous amener vers des pistes erronées et non validées scientifiquement pour détailler les indicateurs qui seront rehaussés par une meilleure santé psychologique. Dans ce contexte, la recherche peut nous renseigner sur les mécanismes explicatifs liant santé et performance qui ont été validés scientifiquement. La connaissance de ces mécanismes vous permettra (1) de renforcer votre argumentaire des bénéfices de la santé sur la performance et (2) d’identifier les facteurs à prendre en compte pour maximiser les effets positifs de la santé.

Notre équipe de recherche appliquée s’intéresse à cette question et voici ce que les études rapportent.


LIRE AUSSI : Le défi de la réduction du stress en milieu de travail : mission possible!


Trois façons dont la santé psychologique influence la performance

1. La flexibilité

Il a été démontré qu’une meilleure santé psychologique favorisait une pensée plus flexible, soit la capacité de considérer plusieurs approches à un problème et de réfléchir de manière plus originale et créative². Ces bénéfices cognitifs peuvent s’avérer fort utiles afin de produire un travail de plus grande qualité et de trouver des solutions à des problèmes complexes.

Pourquoi investir en santé psychologique au travail améliore la performance?2. La motivation envers le travail

Les études montrent qu’une meilleure santé psychologique permet d’avoir accès à une plus grande énergie au travail et d’être en mesure de déployer un effort plus soutenu et dirigé vers les objectifs de travail³. Ces bénéfices motivationnels peuvent être très avantageux pour faire face à une charge de travail élevée et pour produire les livrables dans les temps.

3. La qualité des relations avec ses pairs

Que ce soit envers leur supérieur ou leurs collègues, les employés en meilleure santé psychologique interagissent de façon plus positive avec leurs pairs, sont plus collaboratifs et ouverts aux autres et plus susceptibles d’investir dans leur réseau social au travail. Ces bénéfices relationnels peuvent être très précieux afin d’avoir accès à de l’information clé, du soutien ou encore des conseils permettant de mieux faire son travail et d’être plus efficace 4.

quote-noir-left …une meilleure santé psychologique est liée à une meilleure performance au travail! quote-noir-right

Avec ces informations en main, expliquer pourquoi une amélioration de la santé psychologique pourrait générer une amélioration de performance sera plus facile et convaincant. Nos recherches actuelles ont d’ailleurs corroboré ces mécanismes auprès de plusieurs organisations québécoises issues de différents secteurs d’activité, bien que l’importance relative de chacun de ces mécanismes diffère parfois. Il est à parier que les recherches futures clarifieront encore davantage le chemin entre la santé et la performance. Il demeure néanmoins qu’avec l’état des connaissances actuelles, ne pas s’intéresser à la santé psychologique des employés signifie passer à côté des retombées qu’elle peut générer pour votre organisation.


Références :

¹ Ford, M. T., Cerasoli, C. P., Higgins, J. A., & Decesare, A. L. (2011). « Relationships between psychological, physical, and behavioural health and work performance: A review and meta-analysis. » Work & Stress, 25(3), 185-204.

² Isen, A. M. (2008). « Some ways in which positive affect influences decision making and problem solving. » Handbook of emotions, 548-573. doi:10.1016/S1475-9144(03)02003-4

³ Halbesleben, J. R., & Bowler, W. M. (2007). « Emotional exhaustion and job performance: the mediating role of motivation. » Journal of applied psychology,92(1), 93.

4 Dulebohn, J. H., Bommer, W. H., Liden, R. C., Brouer, R. L., & Ferris, G. R. (2012). « A meta-analysis of antecedents and consequences of leader-member exchange integrating the past with an eye toward the future. » Journal of Management, 38(6), 1715-1759.



Laisser un commentaire