Agir

rappel

Rappel de produits : comment éviter le pire Édition abonnés


Quelques stratégies utiles en telle situation!

Cet article est disponible gratuitement pour les abonnés ou à l'achat à l'unité.
 

De nombreuses entreprises ont à faire face aux rappels de leurs produits, ce qui peut souvent avoir comme conséquence de fâcheuses répercussions sur l’image du produit ou pire, sur l’image de l’entreprise elle-même! Que l’on pense à Toyota en 2009 ou encore à Maple Leaf en 2008, les entreprises ont tout intérêt à bien savoir comment gérer ce type de crise qui peut être catastrophique. L’article de Frank Pons et Nizar Souiden, publié dans Gestion au printemps 2012, nous donne un bon aperçu des stratégies à adopter pour réduire les effets négatifs des rappels de produits.

« Devant le nombre grandissant de rappels de produits et la surmédiatisation de ces derniers, il devient essentiel pour les entreprises de savoir gérer ce type de crise afin d’en limiter les impacts à court terme et d’assurer la pérennité à long terme de la marque et de l’entreprise. Les rappels de produits ont des coûts directs importants dus aux défis logistiques, aux pertes de clients et de revenus, à l’indemnisation des consommateurs ou aux amendes imposées. Ils ont aussi des coûts indirects liés aux perceptions négatives des consommateurs à l’égard de l’entreprise et donc à la détérioration de l’image de marque, du capital de marque et de la réputation. Cet article décrit de nombreux facteurs susceptibles de minimiser les effets négatifs des rappels de produits ».

L'accès à la totalité de cet article est protégé.
Comment minimiser les effets négatifs des rappels de produits?


Laisser un commentaire